L’église a été construite en 1775  ; vous pouvez trouver plus d’informations avec le diaporama ci dessous.

 

 

 

 

 

 

-Voici la liste des curés de Pargny depuis 1595.

 

LISTE DES CURES DE PARGNY

Religieux des Prémontrés , détachés de l’abbaye de Mureau , ils portaient le titre de « prieur de St Martin de Pargny »
1595-1606 : Nicolas DROIN
1606-1621 : Nicolas HEMERY
1621-1649 : Jean JARDOT
1649-1652 : Thomas HENRION
1652-1662 : Bernard BANNEROT
1662-1705 : Joseph BOURNON
1705-1730 : Nicolas PICARD
1730-1761 : Victor PRIOUX
1761-1803 : Pierre LE BLANC
1803-1817 : Pierre Gal GUITTON , dernier moine de Mureau , il a son monument funéraire surmonté d’une croix en fer deant la chapelle de Saint Quirin .

Curés résidents à Pargny

1817-1822 : JOUIN
1822-1827 : HENRY
1827-1834 : Jean CAYMANT
1834-1839 : PIERSON
1839-1851 : Louis COGNARD
1851-1859 : Victor MANGENOT
1859-1868 : Joseph HANON
1868-1872 : LOUVIOT
1872-1875 : Joseph MARCHAND
1875-1879 : DUCHENE
1879-1886 : L. HUMBLOT
1886-1893 :Joseph GERARD
1893-1899 : Jules BEDEL
1899-1937 : Eugène ETIENNE
1937-1942 : Pierre CORVISART
1942-1983 : Georges DREYER . Il quitta Pargny en 1953 pour rejoindre Liffol le Grand . Tout en restant curé de Pargny et Mont , il avait en plus la charge de Liffol , Villouxel , Fréville . Il a eu comme vicaire :  les abbés CARILLON , FRECHARD , DIDIER .
1983-1997 : Hubert DEVILLARD
1997-2015 : Jean-Marie SAINT-DIZIER
2015-          : Jean-Marie LALLEMAND
Les abbés HANON , LOUVIOT , ETIENNE , DREYER  ont leur sépulture au cimetière de Pargny .
Deux seulement sont encore visibles (abbés ETIENNE et DREYER) . Les deux autres étaient près de la grande croix centrale . Elles ont été saccagés par deux jeunes du village en 1986 ainsi qu’une dizaine d’autres tombes . La pierre tombale d’un des deux prêtres se trouve encore en état près du robinet .

Prêtre originaire de PARGNY

AUBERTIN Louis , né en 1704
Revêtie la bure blanche des Prémontrés à l’abbaye de Mureau
Ordonné prêtre en 1735
Nommé curé-prieur de Dainville
Regagne Mureau en 1780
A 86 ans , la Révolution le contraignit à partir en exil , on ne sait où
Un autre prêtre , ADAM Louis , célébra sa première messe à Pargny en 1881 , il n’était pas natif du village mais le fils de Mr ADAM instituteur à Pargny
Source : bulletin paroissial »La Saônelle »

-NOTRE DAME DE MUREAU

En venant s’établir vers 1140 , dans la vallée de Mureau, les Prémontrés ont instauré le culte de notre Dame de Mureau .
Bientôt, la Vierge devint célèbre .
Une bulle du Pape Nicolas IV en septembre 1290 concédait à perpétuïté une année et quarante jours d’indulgences à tous ceux qui pieusement prieraient devant notre dame de Mureau aux fêtes de la Purification (2 février), de l’Annonciation (25 mars), de l’Assomption(15 août)et de la nativité de la Vierge (8 septembre)
L’évêque de Toul, lors de sa visite à l’abbaye de Mueau, le 1er septembre 1345 ajoute 40 jours d’indulgence.
La statue originale de notre Dame de Mureau est sans doute disparu. Mais les religieux de Prémontrés en firent sculpter plusieurs copies . En 1674, la réalisation d’une copie coûta 12 livres et 16 sous .
La seule connue à ce jour fut placé sur le chemin menant du monastère à l’oratoire de Saint Quirin (la chapelle de Saint Quirin).
Puis solennellement intronisée en l’église de Pargny, le 15 août 1943.
L’autel de Notre Dame de Mureau a été offert par Mr MARCHAL Raoul et réalisé par DIDIER Lucien .
Des ex-votos sont rapidement autour de l’autel, témoignages que la Vierge n’a pas tardé à répondre aux supplications des fidèles.
Notre dame de Mureau est devenue la protectrice du Pays de la Saônelle
Source : bulletin paroissial »La Saônelle »