Le 26 décembre 1999, la tempête LOTHAR souffla sur une partie de la FRANCE  et particulièrement dans l’Est. Elle n’épargna pas la forêt communale avec des vents supérieur à 150 km/h .
-Deux chiffres pour illustrer cette catastrophe :
•Plus de 300 ha de forêt couchés pas le vent
•12 000 m3 de grumes vendus

 

 

Dès le lendemain,  le dégagement des chemins a été entrepris malgré la neige.
Dans la parcelle dénommée  «parcelle des réserves » , bien dégagée, le long de la grande et large allée dite « allée des villageois » chaque habitant, petits et grands a pu planter « son arbre » à partir d’un plan établi , à l’emplacement de son choix .
Ce plan est toujours consultable en mairie .
Source : AUBERTIN Gérard
La forêt 18 ans après la tempête

La forêt 18 ans après la tempête